VOTE | 185 fans

#110 : Mauvaise presse

Claudia Joy reçoit la visite d'une vieille amie, Hannah, dont le mari est mort au combat. Hannah doit témoigner devant le Congrès dans le but de faire passer une loi. Cet acte met le feu aux poudres entre Claudia Joy et Michael.

Popularité


4.5 - 6 votes

Titre VO
Dirty Laundry

Titre VF
Mauvaise presse

Première diffusion
05.08.2007

Première diffusion en France
17.12.2008

Diffusions

Logo de la chaîne TF1 Séries Films

France (redif)
Jeudi 20.04.2017 à 08:25

Logo de la chaîne TF1 Séries Films

France (redif)
Mercredi 19.04.2017 à 10:00

Plus de détails

Titre VF : Mauvaise presse

Diffusion USA : 5 aout 2007

Diffusion France : 17 décembre 2008

Scénariste : Joanna Kerns

Réalisateur : Julie Rottenberg & Elisa Zuritsky

Maison des LeBlanc – Salle de Bain

Roxy est en train de prendre un bain.

 

Maison des Sherwood – Salle de Bain

Denise vient de finir de prendre sa douche.

 

Maison des Holden – Chambre des parents

Claudia Joy se prépare à aller se coucher, puis rejoint Michael dans leur lit.

 

Maison des Burton – Chambre

Roland est allongé sur le lit lorsque Joan arrive avec un saladier de popcorn.

 

Maison des Moran – Chambre des Parents

Pamela est sur son lit avec un pot de popcorn, elle est en train de faire ses comptes.

 

Maison des LeBlanc – Chambre des parents

Roxy rejoint Trevor dans leur lit.

 

Maison des Holden – Chambre des parents

Claudia Joy éteint la lumière, et dis bonne nuit à Michael.

 

Maison des Sherwood – Chambre des parents

Frank et Denise se disent bonne nuit et éteigne la lumière en même temps.

 

Maison des Burton – Chambre

Roland s’est endormi dans les bras de Joan qui éteint la lumière.

 

Maison des Moran – Chambre des Parents

Pamela éteint la lumière en regardant la place vide de Chase.

 

Maison des LeBlanc – Chambre des parents

Roxy dit bonne à Trevor, mais veut faire un câlin avec lui. Il coupe court en lui disant qu’il commence très tôt le lendemain matin, et qu’il est fatigué. Roxy est un peu déçue, et paraît inquiète.

 

Hump Bar

Roxy est inquiète parce que c’est la toute première fois qu’elle et Trevor ne font pas l’amour. Elle demande alors conseil à ses amis, au grand désarroi de Roland, un peu gêné par la situation.  Tout le monde à l’air étonné de la fréquence des ébats du couple Roxy/Trevor, alors, Roxy demande à chacun qu’elle est leur fréquence respective. Lorsque le tour de Denise arrive, gênée elle change de conversation, en parlant de l’arrivée de Hannah White, une femme de militaire qui a perdu son mari au combat et qui vient participer à la cérémonie de la Roseraie. Du coup, Claudia Joy se souvient qu’elle doit aller l’accueillir, et Roland s’en va aussi. Quant à Roxy elle n’en a pas fini avec Denise, et est bien décidé à faire sortir le couple Denise/Frank de la routine.

 

Ext. Maison des Holden

Claudia Joy accueille son amie Hannah White, veuve de militaire, et ravie de la voir pour une autre occasion qu’un enterrement.

 

Maison des Holden – Salon

Claudia Joy demande à Hannah si elle a rencontré quelqu’un. Elle a eu un rendez-vous, mais la personne avec qui elle l’était n’arrêtait pas de parler de son ex. Quant à Hannah, elle le compare en permanence à son défunt mari. Elle espère que la cérémonie de la Roseraie, va l’aider à tourner la page.

Seulement, Hannah n’est pas venu à Fort Marshall pour la cérémonie, elle est également venu pour prévenir Claudia Joy qu’elle allait aller devant le congrès avec un soldat qui prétend que Derrick, son mari, n’a pas était tué sur les lieux indiqué sur le rapport officiel. Hannah veut connaitre la vérité.

 

Fort Marshall – Bureau de Michael

Joan apprend en parallèles à Michael la situation concernant le lieutenant-colonel Derrick White. Michael est consterné de savoir que Hannah va aller devant le congrès contre l’armée.

 

Maison des LeBlanc - Cuisine

Roxy est en train de couper les cheveux de Denise pendant que Pamela prépare des margarita. Elles discutent de la relation entre Denise et Frank. Puis arrive le sujet de conversation concernant Claudia Joy. Denise dit à Roxy et Pamela, que quoiqu’il arrive, il faut la soutenir.

 

Maison des Sherwood – Salon

Denise arrive avec son nouveau look, et bien décidé a faire des avances a son mari. Mais celui-ci, remarque à peine qu’elle est différente, trop concentré sur ce qu’il fait.

 

Maison des Burton – Chambre des parents

Joan et Roland discute du problème de Hannah White. On apprend que malgré sa position dans l’armée, Joan soutient Hannah.

 

Maison des Holden – Salon

Claudia Joy et Hannah se remémorent les bons souvenirs d’époque avec leurs maris.

 

Maison des LeBlanc – Chambre des parents

Roxy est prête à passer une belle nuit avec Trevor, mais celui-ci, bien trop fatigué, s’endors sur le champ.

 

Maison des Holden – Chambre des parents

Michael et Claudia discute de la situation avec Hannah. Il est clair, il ne veut pas qu’elle reste chez eux par rapport à sa position au sein de l’armée. Il risquerait sa carrière. Il propose tout de même à Claudia Joy de lui dire lui-même, mais elle préfère annoncer la nouvelle a son amie.

 

Ext. Fort Marshall

Pamela, Denise et Roxy discutent de leurs soirées désastreuses respectives. Roland arrive, et ne veut pas en rajouter lorsque Pamela lui demande comment s’est passé la sienne. Roxy se demande où est Claudia Joy, et Roland espère qu’elle viendra après ce qu’il s’est passé. Roxy ne semble pas au courant de la situation.

 

Ext. Maison des Holden

Hannah White est dans le journal. En plus de ça, Claudia Joy lui annonce qu’elle doit partir de la maison, pour éviter que cela pose des problèmes à son mari.

 

Ext. Fort Marshall

Marilyn fidèle à elle-même, arrive en disant ce qu’elle pense. Selon elle, Hannah White fait tout ça pour attirer l’attention. Pamela, outrée, n’est pas du tout d’accord, car elle a tout de même perdu son mari. Denise n’est pas d’accord avec Pamela, qui pense que dans l’armée, on ne lave pas son linge en public. Angie, contrairement aux apparences, se range du côté de Pamela. La seule qui n’a pas d’opinion et qui s’en fiche, c’est Roxy, ce qui met Pamela hors d’elle.

 

Ext. Maison des Holden

Hannah White quitte la maison des Holden sans rien dire, alors que Claudia Joy la regarde partir depuis le porche.

 

Ext. Fort Marshall

Joan et Roland profitent de leur temps libre pour faire une balade à vélo, et un pique-nique. Joan en profite encore une fois pour remercier Roland de l’avoir soutenu après tout ce qu’elle a traversé. Quant à Roland, il a retrouvé son journal intime et lui la page du jour où ils se sont rencontrés.

 

Maison des LeBlanc – Salon

Trevor rentre tard. Il demande où sont les enfants. Roxy lui dit qu’ils ont dorment un copain.  Elle lui demande s’il est au courant de ce qu’il se passe avec Hannah White. Effectivement et d’après lui certain soldats pensent que le soldat qui a dénoncé le problème devrait être renvoyé de l’armée. Roxy avoue à Trevor, qu’elle ne comprend que ses amis se mettent dans un états pareil alors qu’elle n’est pas habitué à ça. Elle s’aperçoit que Trevor est blessé, il essaie de la rassurer tant bien que mal, mais il ne veut pas aller voir de médecin, car selon lui il a été trop absent à cause de sa blessure au genou.

 

Maison des Holden – Chambre des parents

Claudia Joy demande à Michael, s’il lui était arrivé la même chose, que ressentirait –il si Claudia Joy agissait comme Hannah. Il essaye de jouer sur la plaisanterie au départ mais finit par lui dire qu’il serait fier, mais qu’il ne pourrait certainement pas le dire en public. En colère, Claudia Joy lui reproche de ne pas lui avoir dit la vérité après qu’il lui ai demandé de faire partir Hannah.

 

Ext. Fort Marshall

Roxy, pensant que la dispute entre elle et Pamela est terminé va la voir. Mais il n’en est rien ? Pamela refuse de lui parler ainsi qu’à Denise. Pour une fois Roxy s’énerve et commence à dire ce qu’elle pense. Elle finit par avouer que tout ça craint, que tout ce qu’il compte, c’est qu’elles sont toute dans la même galère, alors ce n’est pas une raison de se dispute. Elle cri tellement fort que tout le monde la regarde.

Du coté des bureaux, Michael annonce à Joan, qu’avec tout ce qu’il se passe au sujet de cette polémique, il ferait mieux d’annuler la cérémonie de la roseraie en l’honneur des soldats disparus au combat. Joan, ose s’opposer à lui, en lui avouant que malgré le fait qu’elle exécutera ses ordres, elle soutiendrait tout de même Hannah White. Après un bref silence, Michael apprécie sa franchise, ce qui est la raison pour laquelle il lui a offert ce poste, alors il n’annulera pas la cérémonie.

Du côté de l’entrainement, Roxy vient voir le sergent de Trevor, pour lui demander un jour de congés, afin qu’il aille voir un médecin. Lorsque Trevor l’aperçoit, il se doute de ce qu’il va arriver. Le sergent Hendrix va s’en prendre à lui.

 

Hôpital de Fort Marshall – Cafétéria

Pamela vient voir Denise pour s’excuser de son comportement. Denise accepte ses excuses. Elles en viennent à discuter de sa relation avec Frank. Pamela lui conseil de laisser une chance à son mari, car elle a peur qu’il la quitte si elle change trop.

 

Maison des Burton – Chambre des parents

Joan rentre après une longue journée de travail. Elle annonce à Roland que l’article que la journaliste a écrit sur lui est sorti, et qu’elle a acheté 5 magasines, pour la famille. Roland la remercie. Joan commence à lui lire quelques lignes, mais Roland ne veut pas en entendre plus. Elle ne comprend pas pourquoi.

 

Maison des Holden – Chambre des parents

Michael dit a Claudia Joy qu’il lui fera venir une voiture pour la conduire à la cérémonie. Mais elle lui annonce qu’elle ne sera pas là, que pour une fois, il devra se débrouiller seul.

 

Maison des LeBlanc – Chambre des parents

Trevor est en colère du fait que Roxy soit allé trouver le sergent Hendrix. Elle s’excuse et lui explique que c’est parce qu’ils n’ont pas fait l’amour depuis quelques temps, et qu’elle s’inquiète. Il essaie de la rassurer en lui disant que ce n’est pas du tout le cas.

 

Maison des Sherwood – Chambre des parents

Denise est bien décidé à faire des avances à son mari, et met toutes les chances de son côté. Frank réagit tout à fait bien à la situation.

 

Ext. Charleston

Claudia Joy a demandé à Hannah de venir pour s’excuser. Elle lui avoue qu’elle l’a soutient dans tout ce qu’elle fait, et qu’elle a raison de faire tout cela. Hannah est rassurer car elle commencé à perdre espoir, se retrouvant seule contre l’armée. Elle est soulagée que Claudia Joy soit avec elle pour la cérémonie de la roseraie. Mais Claudia Joy lui avoue que malgré son soutien, elle restera dans l’ombre. Hannah réagit mal, et pense que c’est hypocrite. Elle décide de partir.

 

Ext. Fort Marshall

Michael accueille tous les arrivants à la cérémonie. 

Pamela vient s’excuser auprès de Roxy qui accepte ses excuses.

Roxy demande à Denise où Claudia Joy. Elle lui explique qu’elle ne sera pas là, mais qu’elle va bien et de ne pas s’inquiéter.

Michael commence son discours, puis commence à nommer tous les soldats morts au combat.

 

Congrès – Washington D.C

Hannah White témoigne au procès contre l’armée.  Roxy, Pamela et Denise regardent le procès à la télévision au Hump Bar.

Rédigé par Sabby

MAISON DES LEBLANC – Salle de Bain

Trevor : Bonne nuit, chérie.

Roxy : Bonne nuit.

Trevor : Chérie, je commence l'entraînement à 06h00 demain. Je suis fatigué.

 

**********          Générique          **********

 

HUMP BAR

Roxy : C'est grave, pas vrai ? Normalement, on le fait une fois, parfois deux.

Roland : C'est là que je dois partir ?

Roxy : Et jeudi dernier, trois fois en une nuit.

Roland : Ouais, je crois que c'est le moment.

Roxy : Assis. L'excuse du "je suis un homme" n'est plus acceptée. Alors je vous en parle à vous tous. Pour la première fois, Trevor et moi n'avons pas fait l'amour hier soir. Qu'avez-vous à dire à ce sujet ?

Claudia Joy : Je suis impressionnée.

Pamela : Je suis jalouse.

Denise : Je suis sans voix.

Roland : Je ne suis pas là. Laissez un message.

Roxy : Allez. Je sais que c'est une seule nuit, mais j'ai appris que quand le sexe s'arrête, c'est le début de la fin.

Claudia Joy : Le sexe change au fil du temps, ça ne veut pas dire que c'est fini.

Pamela : Non, juste que ça ralentit.

Roxy : C'est arrivé avec Jesse, mon premier mari. Le sexe s'est arrêté et les disputes ont commencé. Je ne veux pas que ça arrive avec Trevor.

Claudia Joy : Le mariage tourne autour de l'intimité, pas du sexe.

Denise : Tu as fait l'amour toutes les nuits ces deux derniers mois ? Ça arrive vraiment ?

Roxy : Et toi ? Combien de fois toi et Michael le faites par semaine ? Quoi ? Oui, j'ai demandé ça ! Claudia Joy : Combien de fois par semaine ? On est mariés depuis 18 ans.

Roxy : Ce n'est pas un nombre.

Claudia Joy : Plus de deux, moins de cinq.

Roxy : Et toi ? C'est quoi ton compte sexuel ?

Roland : Je prends toujours des messages.

Pamela : Allez. Mon mari est parti. Aie pitié.

Roland : On en est à quatre. Mais c'est pour cette semaine. J'espère que ça continuera.

Roxy : Super.

Claudia Joy : Santé.

Roxy : OK, il ne reste que toi.

Denise : Tout ce que je peux dire, c'est que notre vie sexuelle est fiable. On a une routine.

Roxy : J'ai entendu dire que la "routine", c'est le baiser de la mort.

Denise : Quand est-ce que Hannah White arrive ?

Claudia Joy : Cet après-midi.

Roxy : Qui est Hannah White ?

Claudia Joy : C'est une de mes amies.

Roland : Je ne l'ai pas vue depuis l'enterrement de Derrick. Ça va ?

Claudia Joy : Oui. Elle vient en ville pour la Cérémonie de la Roseraie.

Roland : C'est vrai. Derrick est l'un des soldats à être honoré.

Claudia Joy : En fait, je devrais y aller. Son avion a probablement atterri.

Roland : Ouais, moi aussi.

Claudia Joy : À plus.

Roxy : Merci. Je ne sais pas comment résoudre ton problème, mais je sais très bien comment chambouler une routine.

Denise : Quoi ?

Roxy : Pour atteindre la braguette d'un mec : jeans serrés, nouvelle coupe de cheveux.

 

EXT. MAISON DES HOLDEN

Claudia Joy : Hannah ! Tu es enfin là ! Ça fait si longtemps.

Hannah : Je sais. Et pour une fois, ce n'est ni un mariage ni un enterrement.

Claudia Joy : Tu es superbe.

Hannah : Toi aussi.

Claudia Joy : Où sont tes valises ?

Hannah : J'en ai une.

 

MAISON DES HOLDEN – Salon

Claudia Joy : Y a-t-il quelqu'un de nouveau dans ta vie ?

Hannah : Un petit ami ? J'ai eu un rancard. Il n'a fait que parler de son ex-femme, disant qu'elle ne l'appréciait pas à sa juste valeur. Sérieusement, c'est difficile. À chaque fois que je rencontre quelqu'un, je le compare à Derrick. Qui peut tenir la comparaison ?

Claudia Joy : Personne ne peut le remplacer, mais tu rencontreras quelqu'un.

Hannah : Je sais, mais je n'ai pas encore pu aller de l'avant. Je crois qu'aller à cette Cérémonie de la Roseraie m'aidera.

Claudia Joy : Ouais.

Hannah : Ouais.

Claudia Joy : Je vois comment ça pourra t'aider.

 

FORT MARSHALL – Bureau de Michael

Michael : Je prends en compte vos problèmes. En tant que commandant intérimaire, ma décision est prise. Partir 5 jours plus tôt est difficile pour tout le monde mais vos hommes devront être prêts. Travailler les week-ends et s'entraîner plus est la seule solution. Au revoir.

Joan : Monsieur, je dois vous parler d'un autre problème.

Michael : Quoi ?

Joan : Je viens de parler avec mon contact au congrès. Un autre cas de tir contre son propre camp sera présenté devant le congrès.

Michael : C'est la dernière chose dont l'armée ait besoin.

Joan : Une personne que nous connaissons est impliquée. Le lieutenant-colonel Derrick White.

MAISON DES HOLDEN – Salon

Hannah : Il y a une chose que je voulais te dire. Il y a un mois, un soldat de l'unité de Derrick est venu me voir. Il m'a dit que Derrick a été accidentellement tué par un soldat américain. C'est complètement en contradiction avec ce que l'armée m'a dit.

Claudia Joy : Oh mon Dieu.

 

FORT MARSHALL – Bureau de Michael

Michael : Ça ne peut pas être exact. Derrick a été tué en Afghanistan il y a plus de 2 ans.

Joan : C'est le rapport officiel, mais l'un des hommes de White, le caporal Blaine, dit que Derrick a été tué par l'un des siens. Blaine a beaucoup insisté sur le fait que l'armée n'a pas tout raconté.

 

MAISON DES HOLDEN – Salon

Claudia Joy : Tu en es sûre ?

Hannah : Je le crois. Il n'a rien à gagner à inventer cette histoire. Il y était. Il a été témoin de la mort de Derrick. Il ne veut pas passer devant le congrès, mais il n'a pas pu savoir la vérité, alors il va aller au congrès pour demander une enquête.

 

FORT MARSHALL – Bureau de Michael

Michael : Il va donc témoigner devant le congrès pour exposer le problème ?

Joan : Oui.

 

MAISON DES HOLDEN – Salon

Claudia Joy : Hannah, il n'y a pas un autre moyen ?

Hannah : Non. Et le congrès doit savoir que la famille de Derrick ne tolèrera pas ça.

 

FORT MARSHALL – Bureau de Michael

Joan : Et il y a pire.

 

MAISON DES HOLDEN – Salon

Hannah : J'y vais avec lui.

 

MAISON DES LEBLANC - Cuisine

Denise : OK. Pas trop court. Pas trop court.

Roxy : Fais confiance aux mains d'argent.

Pamela : Qui veut une autre margarita banane-coco ?

Roxy : Pas durant le service.

Pamela : Hé, Claudia Joy va bien ? On peut admirer sa façon de gérer les choses, surtout avec Lenore Baker qui essaie de la descendre.

Roxy : Vous croyez vraiment qu'elle utiliserait ce qui est arrivé contre Claudia Joy ?

Pamela : C'est parfois comme ça que ça se passe ici.

Roxy : Qu'est-ce qu'on fait ?

Denise : On reste ensemble. On soutient Claudia Joy quoi qu'il arrive.

Roxy : Ou on fait frire Lenore Baker et on la sert avec un hamburger.

Pamela : Vous avez déjà élevé le facteur sexe, Mme Sherwood.

Roxy : Surtout quand il te verra dans ce jean.

Denise : Je devrais le rendre. Incroyable que je t'ai laissé me convaincre de l'acheter.

Roxy : Excuse-moi, ce n'est pas toi qui as un problème ?

Denise : Ma vie sexuelle va bien.

Roxy : Si ta vie sexuelle va si bien que ça, je vais laisser tomber le maquillage et me servir un verre.

Pamela : Et on va reprendre tout ce nouveau look et le ramener à la boutique.

Denise : Les jeudis soirs et/ou les dimanches après-midi.

Roxy : Toujours ?

Pamela : Vraiment ?

Denise : C'est juste quand Frank est d'humeur. 0700 heures et 2000 heures.

Roxy : Oh, non. Que se passe-t-il si tu es d'humeur à une autre heure ? Tu ne le renverses pas pour te le faire ?

Denise : Non ! Je ne pourrais pas faire ça. C'est toujours Frank qui lance les choses. Ça a toujours été comme ça. Ça semble nous convenir.

Roxy : Ça ne me conviendrait pas. J'ai mes propres besoins.

Pamela : Oui. Je sais. Comme nous toutes.

Denise : Mais Roxy, tu sais qu'il n'y a pas que le sexe pour être proche de quelqu'un ?

Pamela : Fais voir.

Denise : Super.

Pamela : Secoue. Allez.

Roxy : Voilà ce dont je parlais.

 

MAISON DES SHERWOOD - Salon

Denise : Frank ?

Frank : Ouais, chérie. Je suis là.

Denise : Salut, chéri.

Frank : Salut.

Denise : Comment s'est passée ta journée ?

Frank : Ce truc déraille à nouveau. Je n'arrive pas à avoir un signal. Pourquoi ces lumières clignotent ?

Denise : Qui ça intéresse ?

Frank : Oh, tu es... tu es différente.

Denise : En mieux ?

Frank : Ouais, ouais. Hé... on sort ?

Denise : Non, je me suis dit qu'on pourrait rester ici.

Frank : OK, bien. Parce qu'il faut que je répare ça.

 

MAISON DES BURTON – Chambre des parents

Roland : Que va-t-il se passer ?

Joan : Ce sera aux informations demain. Les médias vont en parler comme d'un autre tir contre son camp étouffé.

 

Roland : Les familles que je vois peuvent gérer de perdre quelqu'un dans ces conditions tant qu'on leur dit la vérité. Ils comprennent les risques du combat. C'est un dommage collatéral.

Joan : Oui, mais ce cas est un peu plus compliqué. On a dit à Hannah que Derrick était mort en Afghanistan. Blaine dit qu'en fait, ils étaient au Pakistan quand Derrick a été tué.

Roland : On n'est pas censés combattre au Pakistan.

Joan : Non. Mon instinct me dit que c'est la vraie raison de cette dissimulation. L'armée protège la sécurité nationale ainsi que notre relation avec ce pays. C'est logique. Ouais, je comprends la position de l'armée, mais... je compatis avec Hannah.

 

MAISON DES HOLDEN - Salon

Hannah : Je vois encore Derrick et Michael s'avancer vers nous au réveillon du nouvel an à Fort Carroll.

Claudia Joy : Je n'oublierai jamais ça. Ces deux magnifiques hommes en smoking qui nous souriaient. Disant "ils est presque minuit, fermez les yeux".

Hannah : Et on a préparé nos lèvres à recevoir ce baiser de minuit... ils n'ont fait que nous soulever...

Claudia Joy : Mais c'était si romantique.

Hannah : ... pour nous jeter dans la fontaine en hurlant "bonne année !"

Claudia Joy : Michael jure que c'était l'idée de Derrick.

Hannah : Et Derrick jure que c'était celle de Michael. Je ne sais pas. Je ne peux pas te dire à quel point notre amitié compte pour moi. Merci de me soutenir.

Claudia Joy : Évidemment.

Hannah : Ça a été un jour plein d'émotion Tu diras à Michael que je suis restée debout aussi tard que possible ?

Claudia Joy : Tu le verras demain matin.

Hannah : OK. Bonne nuit.

Claudia Joy : Bonne nuit. Dors bien.

Hannah : Toi aussi.

 

MAISON DES LEBLANC – Chambre des parents

Trevor : C'est trop sexy.

Roxy : Alors en selle, cow-boy, et viens chercher ton dû.

Trevor : J'aimerais bien, bébé, mais j'ai l'impression qu'une maison en briques m'est tombée dessus. C'était mon premier jour et on a marché 30 km.

Roxy : Donc on ne va pas...

Trevor : Si ça ne te dérange pas. J'arrive à peine à garder les yeux ouverts.

 

MAISON DES HOLDEN – Chambre des parents

Michael : On n'a pas d'autre choix. Non, c'est comme ça.

Claudia Joy : Michael.

Michael : Claudia.

Claudia Joy : Écoute, tu lui demandes de quitter notre maison.

Michael : Claudia Joy, tu ne comprends pas l'ampleur de tout ça. Hannah va témoigner devant le congrès. Les médias vont en faire une critique publique de l'armée et de la guerre, et si elle reste chez nous, on donnera l'impression de soutenir ses opinions, et cela pourra ruiner ma carrière.

Claudia Joy : Tu as raison.

Michael : On a une obligation envers l'armée. Si tu veux, je le dirai à Hannah.

Claudia Joy : Non. Je devrais lui dire moi-même.

 

EXT. FORT MARSHALL

Pamela : Donc après avoir été "Roxéisée", tu ne t'es toujours pas envoyée en l'air ?

Denise : Je crois qu'il était perdu.

Roxy : Perdu ? Je dirais qu'il était un peu lent.

Pamela : Ouais, je suis d'accord. Tu es forte. Renverse-le.

Roxy : Oui.

Denise : Non.

Pamela : Et toi, Roxy ? Comment s'est passé ton voyage aux Pays-Bas hier soir ?

Roxy : Mon camarade était trop fatigué.

Denise : Non !

Roxy : Si. Il s'est endormi.

Pamela : Et votre soirée, monsieur ?

Roland : Un round de discussion sur le sexe avec ces dames est plus que suffisant. Merci.

Roxy : Où est Claudia Joy ?

Denise : Je ne sais pas. Elle et Hannah devraient être là.

Roland : J'espère qu'elles viendront, compte tenu de...

Pamela : Ouais.

Roxy : Que veux-tu dire ?

Pamela : C'était dans le journal ce matin.

 

EXT. MAISON DES HOLDEN

Hannah : Je suis célèbre. Qui l'aurait cru ?

Claudia Joy : Écoute, je ne sais pas comment te dire ça à part en étant honnête. C'est le timing. Michael est le commandant intérimaire sur ce poste.

Hannah : Tu me demandes de partir ?

Claudia Joy : Tu sais que je t'aime, qu'on t'aime tous les deux.

Hannah : De tous, j'étais sûre que tu serais celle qui comprendrait.

Claudia Joy : Michael ne peut pas soutenir une critique de la guerre.

Hannah : De la guerre ? Je n'ai rien dit sur la guerre, pour ou contre. Je pense qu'ils me mentent, Claudia Joy. Tu ne comprends pas ?

Claudia Joy : Si, mais je dois soutenir mon mari.

Hannah : Et je dois soutenir le mien.

 

EXT. FORT MARSHALL

Marilyn : Vous voulez savoir ce que je pense ?

Pamela : Je crois que ça veut dire non, Marilyn.

Marilyn : La seule raison pour laquelle quelqu'un témoignerait devant le congrès, c'est pour attirer l'attention.

Pamela : L'attention ? Son mari est mort. Elle a le droit de le soutenir comme elle veut.

Denise : Pas comme ça. J'ai grandi avec l'armée, et quoi qu'il arrive, on ne lave pas son linge sale en public.

Marilyn : Le témoignage de Hannah ne fera que donner une mauvaise image de nous.

Pamela : Parce qu'elle veut savoir comment son mari est mort ?

Denise : Pamela, on est en guerre, OK ? Les erreurs, ça arrive. Nos troupes ont besoin de notre soutien, pas d'épouses qui témoignent à Washington.

Pamela : Excuse-moi. Ne voulais-tu pas dire "de veuves qui témoignent à Washington" ?

Angie : Je crois qu'elle a raison. Pamela a raison. Si mon mari mourait, je voudrais aussi avoir une réponse.

Denise : Rien de ce qu'elle dira au congrès ne fera revenir son mari.

Pamela : C'est toi qui parle ou Frank ? Car apparemment, seul compte ce que Frank pense.

Roland : Mesdames, c'est clairement un problème compliqué. On ne trouvera pas une solution maintenant.

Roxy : Et si on était d'accord pour ne pas être d'accord ?

Pamela : Tu veux dire, Roxy Leblanc, que tu n'as pas d'avis sur le sujet ?

Roxy : Non. Je ne sais pas ce qui se passe, et je m'en fiche. Tout ce que je sais, c'est que je n'ai jamais vu Denise ou toi si énervées, encore moins l'une contre l'autre. Peu importe de quelle stupide règle de l'armée il s'agit, ça ne peut pas être si important.

Pamela : Tu sais quoi, Roxy ? Tu ne t'en tireras pas si facilement. Parfois, ces choses ont de l'importance. Et tu sais quoi ? Tu ne peux pas jouer à la nouvelle cette fois-ci.

 

MAISON DES HOLDEN

Hannah White quitte la maison des Holden.

 

EXT. FORT MARSHALL

Roland : Où es-tu ? Où es-tu, Joan ?

Joan : Juste derrière toi.

Roland : Viens !

Joan : Je vois que tu as trouvé un endroit qui te plaît.

Roland : Oui. Qu'est-ce qui t'a pris tant de temps ? Où est ton entrainement ?

Joan : C'est mon vélo.

Roland : Ah, c'est ça. Toujours les machines.

Joan : C'était une super idée. Merci de m'aider à traverser tout ça. Tu as été là à chaque étape et j'apprécie vraiment.

Roland : De rien.

Joan : C'est mon premier samedi de repos depuis des années.

Roland : Mais ?

Joan : Mais je me sens presque coupable de m'amuser.

Roland : On peut toujours repartir.

Joan : Pas si coupable que ça.

Roland : Bien, parce que je voudrais te lire quelque chose. J'ai fouillé dans de vieux cartons et j'ai trouvé ça. "11 décembre 1998. J'ai eu un autre rancard avec Joan Walker aujourd'hui. Elle portait une robe bleue. À chaque fois que je la vois, elle est de plus en plus belle. Elle m'a dit qu'elle voulait faire une différence dans le monde. Tout le monde dit ça, mais pour la première fois, je le crois. Et c'est là que j'ai réalisé que je n'avais jamais été aussi amoureux."

Joan : J'ai presque oublié qui était cette fille.

Roland : Pas moi. Je t'aime.

Joan : Je t'aime.

 

MAISON DES LEBLANC - Salon

Roxy : C'est toi, Trevor ? Trevor ?

Trevor : Désolé de rentrer à nouveau si tard.

Roxy : C'est rien.

Trevor : Où sont les enfants ?

Roxy : Ils dorment chez un ami. As-tu entendu parler de cette histoire avec Hannah White ?

Trevor : Ouais, pourquoi ?

Roxy : Pamela s'est énervée après moi aujourd'hui parce que je ne comprenais pas pourquoi c'était si grave. En Alabama, moi et mes amies avions une discussion politique par an, et c'était généralement pour savoir quel candidat était le plus sexy.

Trevor : Rox, c'est toujours grave quand l'armée se fait descendre en public. Beaucoup d'hommes pensent que Blaine devrait être viré car il témoigne.

Roxy : Mais il semblerait que l'armée ait menti.

Trevor : Ouais, il semblerait... et ça craint.

Roxy : Oh mon Dieu. C'est horrible.

Trevor : C'est bon. C'est bon.

Roxy : Ce moignon qui ressemble à un steak haché, ce n'est pas bon du tout. Il faut que tu voies un médecin.

Trevor : Non. C'est la dernière chose à faire. J'ai déjà suffisamment abusé avec mon genou. Il faut que je sois en forme avant mon déploiement.

 

MAISON DES HOLDEN – Chambre des parents

Claudia Joy : Si tu étais mort comme Derrick, que ressentirais-tu si j'allais devant le congrès ?

Michael : En étant mort, je ne ressentirais pas grand-chose. Mais si tu veux la vérité, je serais fier de toi. Sacrément fier. Mais je ne pourrais jamais dire ça en public. Que fais-tu ?

Claudia Joy : J'ai viré Hannah de chez nous car tu as dit que ce qu'elle faisait était mal.

Michael : Qu'aurais-je pu faire d'autre ?

Claudia Joy : Tu aurais pu me dire la vérité.

Michael : J'ai fait ce qui était bien pour cette famille, pour notre vie sur ce poste.

Claudia Joy : Tu as fait ce qui était bien pour toi et l'armée.

 

EXT. FORT MARSHALL

Roxy : Pamela, T.J. et Finn vont bien faire du roller avec tes enfants ce soir ? Tu me parles ?

Pamela : Non.

Roxy : Je reconnais ta voix, et là, tu m'as parlé. Tu ne parles toujours pas à Denise non plus ?

Pamela : Roxy, je trouve que c'est vraiment grave. Parfois, il faut prendre position pour certaines choses.

Roxy : Très bien. Voilà ma position. Le mari de Hannah White est mort. Ça aurait pu arriver à nous toutes. Toi, moi, Denise, même à Marilyn et Angie qui font comme si elles ne se connaissaient pas. C'est notre pire cauchemar. Alors pourquoi est-ce qu'on s'engueule ? On est toutes dans la même galère.

 

Joan : Autre chose, monsieur ?

Michael : J'ai eu des appels toute la journée sur la Cérémonie de la Roseraie. Avec la présence de Hannah White, la presse sera focalisée sur elle. Il faut l'annuler. Pouvez-vous vous en occuper pour moi ?

Joan : Je ne pense pas que ce soit une bonne idée.

Michael : Pourquoi ?

Joan : Avec la présence de la presse, annuler l'évènement ne fera qu'aggraver l'image de l'armée. L'évènement doit avoir lieu et Hannah White doit avoir le droit de venir comme toutes les autres veuves.

Michael : Comment pouvez-vous dire ça ? Elle met l'armée en péril.

Joan : Car je la soutiens, monsieur. Je comprends, l'armée doit protéger la sécurité nationale, mais on ne devrait pas avoir à aller au congrès pour avoir une réponse. En tant que votre commandant en second, je vous soutiens, monsieur, et je suivrai vos ordres. Mais sauf votre respect, parfois on n'a que notre intégrité. Si mon point de vue fait de moi un numéro deux inadéquat, je le comprendrais, monsieur.

Michael : En vous donnant ce poste, je vous ai dit que j'avais besoin de quelqu'un de confiance, qui me tiendrait tête. Vous avez raison, Burton. Je ne l'annulerai pas.

 

Sergent Hendrix : Allez, on y va ! Allez ! Allez ! On y va ! Allez ! On y est presque ! On avance. Je veux un groupement !

Roxy : Sergent Hendrix, pourrais-je vous parler de mon mari, monsieur ?

Sergent Hendrix : Et vous êtes ?

Roxy : Roxy Leblanc. Je suis mariée à...

Sergent Hendrix : Au soldat Leblanc, j'ai compris.

Roxy : Je suis sûre de violer tout un tas de règles, mais j'y suis obligée. Trevor est si dévoué à son entraînement qu'il s'est ouvert le pied. Il peut à peine marcher. Sa chaussette était ensanglantée.

Sergent Hendrix : Et que devrais-je y faire ?

Roxy : Je lui ai pris rendez-vous chez le médecin demain, et il ne veut pas y aller car il doit s'entraîner. Alors pourriez-vous lui donner sa journée ?

Sergent Hendrix : Bien sûr. Pourquoi ne prendrait-il pas sa semaine ?

Roxy : Écoutez, je me sens responsable. Trevor s'est blessé au genou en trébuchant sur un jouet de nos enfants. Laissez-le y aller. Vous pourrez le récupérer tout de suite.

Sergent Hendrix : Je vais prendre votre souhait en considération. Leblanc !

 

HOPITAL DE FORT MARSAHLL - Cafétéria

Denise : Que fais-tu là ?

Pamela : Je fais le premier pas. Écoute, je suis obstinée et j'ai une grande gueule. Je suis vraiment désolée si je t'ai blessée.

Denise : Merci. Je suis également désolée. J'allais étudier, mais joins-toi à moi à la place. Je sais que tu trouves que je suis... plutôt conservatrice et que je n'ai pas d'avis propre, mais Frank et moi sommes mariés depuis 18 ans et tout a toujours été pareil.

Pamela : Tu travailles à l'hôpital. C'est nouveau.

Denise : Ça n'a pas été facile. Frank n'a pas épousé une infirmière. Il a épousé une femme qui était ravie de quitter l'hôpital pour être une femme et une mère.

Pamela : Écoute, pour l'autre truc...

Denise : Je sais que toi et Roxy pensez que je devrais faire le premier pas, mais ça changerait une grosse partie de notre relation.

Pamela : Donc... tu as envie de faire le premier pas... parfois ?

Denise : Ouais. Mais je ne sais pas ce qu'il ferait.

Pamela : Tu veux mon grand avis ?

Denise : Vas-y.

Pamela : Tu as peur qu'il te quitte si tu changes trop. Mais tu ne peux pas arrêter de changer. Si tu ne lui dis pas ce que tu veux, tu finiras peut-être malheureuse et c'est lui que tu voudras quitter. Alors donne une chance à cet homme.

 

MAISON DES BURTON – Chambre des parents

Roland : Longue journée ? Devrais-je appeler quelqu'un pour me plaindre ?

Joan : Ouais, fais ça. J'ai une surprise pour toi. Je suis passée à la librairie en rentrant du boulot. Ton article est enfin sorti. J'ai acheté 5 exemplaires pour la famille.

Roland : C'est super, Joan. Merci.

Joan : Chéri, tu l'as vraiment impressionnée. Écoute ça. "Avec son sens de l'humour auto-dénigrant et des yeux qui offrent plus qu'un aperçu de son âme de médecin modeste, personne n'imaginerait que le Dr Burton est l'un des éminents experts en stress post-traumatique, sans parler de..."

Roland : Okay tu peux arrêter ?

Joan : Tu t'auto-dénigres à nouveau ?

Roland : Non, je veux juste que tu arrêtes.

Joan : Quoi ? Quoi ? Qu'y a-t-il ?

Roland : Rien.

Joan : Quoi ?

 

MAISON DES HOLDEN – Chambre des parents

Michael : Demain, j'enverrai un chauffeur te prendre pour la cérémonie.

Claudia Joy : Je n'y vais pas, Michael. Tu devras gérer ça tout seul cette fois-ci.

 

MAISON DES LEBLANC – Chambre des parents

Roxy : Trevor, tu es en sale état.

Trevor : Tu n'aurais pas dû aller voir le sergent Hendrix aujourd'hui. Tu m'as humilié. Rox, tu as dépassé les bornes... de bien des façons.

Roxy : Je suis désolée. J'essayais juste d'aider.

Trevor : Je sais, mais tu as donné une autre raison à Hendrix d'être sur mon dos. Tu sais comment les autres mecs m'appellent maintenant ? Mixa Bébé. OK.

Roxy : J'ai dit que j'étais désolée, Trevor. J'essayais juste de faire en sorte que tout redevienne normal pour nous.

Trevor : Qu'est-ce que ça veut dire ?

Roxy : On n'a pas fait l'amour depuis trois jours. Quelque chose doit clocher. Je t'attire toujours ?

Trevor : C'est de ça qu'il s'agit ? Rox... OK, ce n'est pas parce qu'on ne fait pas l'amour tous les soirs que tu ne m'attires pas. Parce que je le suis. Je suis en demande d'affection.

Roxy : Ouais.

Trevor : Je n'ai jamais été en demande d'affection.

Roxy : Je suis désolée. Je n'ai pas vécu d'excellentes relations.

Trevor : Celle-ci est très bien, au cas où tu te le demanderais. Si tu as un autre problème, parle-m’ en, pas à Hendrix. OK ?

Roxy : OK.

 

MAISON DES SHERWOOD – Chambre des parents

Denise : Je n'ai pas connu d'autre homme que toi. Et je n'en ai pas envie. Parce que je t'aime, Frank. J'aime la façon dont tu me touches... ce que ça me fait quand on est ensemble. Parfois... Parfois j'ai tellement envie de toi... mais... je fais taire cette envie...parce que je ne sais pas... ce que tu ferais si je te disais... Frank, j'ai envie de faire l'amour avec toi.

 

EXT. CHARLESTON

Claudia Joy : Je ne savais pas si tu allais venir. Je suis contente que tu sois venue.

Hannah : Merci d'avoir appelé.

Claudia Joy : Oh, Hannah, tu es venue pour avoir du soutien et je t'ai laissé tomber. Je suis vraiment désolée.

Hannah : Merci. Je comprends que ce soit embarrassant pour toi et j'aurais probablement fait la même chose à ta place.

Claudia Joy : Ce que tu fais est juste.

Hannah : Vraiment ? Parce que commence à penser que ça ne vaut pas le coup. Je suis une femme seule qui s'en prend à l'armée des États-Unis. Je ne pense plus avoir la force.

Claudia Joy : Donc tu ne vas pas témoigner ?

Hannah : Je ne sais pas. Je ne sais pas.

Claudia Joy : N'abandonne pas maintenant. Tu es à un doigt de la vérité. C'est ce que Derrick aurait voulu.

Hannah : J'espère que tu as raison. Ça va être si difficile. Mais au moins je t'ai à nouveau à mes côtés. Seigneur. Il y aura toute la presse là-bas. Dieu sait que j'aurai besoin de toi à la Cérémonie de la Roseraie.

Claudia Joy : Ce que je veux dire, c'est que Michael va faire un discours et que tout le gratin sera là.

Hannah : Tu veux dire que tu peux me soutenir en privé, mais qu'en public, tu ne peux pas être vue avec moi ? C'est hypocrite.

Claudia Joy : Hannah, tu es l'une des personnes les plus importantes de ma vie, tout comme mon mari. S'il te plaît, ne me demande pas de faire ce choix.

Hannah : Arrête. On est déjà passées par là.

 

EXT. FORT MARSHALL

Michael : Bienvenue. Joan. Roland.

 

Pamela : Tes enfants ont laissé leurs skates dans mes toilettes. Ça doit au moins valoir 50 dollars, tu ne crois pas ?

Trevor : Elle te parle.

Roxy : Ouais. Je commence à changer d'avis.

 

Michael : Je vous en prie, asseyez-vous.

 

Roxy : Où est Claudia Joy ? Le roi est sur son trône sans sa reine.

Denise : Je viens de lui parler. Elle ne pourra pas venir. Mais elle va bien, ne t'en fais pas.

 

Michael : Je suis honoré de vous accueillir à l'ouverture de la Cérémonie commémorative de la Roseraie de Fort Marshall. Cette cérémonie rend honneur aux militaires hommes et femmes décédés qui ont vécu sur ce poste. Je vais énumérer leurs noms par ordre alphabétique. Il y en a plus de cent, alors soyez patients.

L'expert Matthew Adams.

Le caporal Xavier Allen.

Le soldat Anthony Anderson.

Le sergent Peter Belgrad.

Le capitaine Steven Billings.

L'expert Brady Callsworth.

Le lieutenant James Camden.

Le sergent Troy S. Caldwell.

Le sergent Maxwell Carlson.

Le brigadier George Childs.

Le commandant Paul Darcy.

Le caporal William Drager.

Le sergent-chef Kerry Dwyer.

Le capitaine Daniel Eklund...

 

CONGRES – Washington D.C

Hannah : Je m'appelle Hannah White et je suis là parce que j'aime mon mari. J'ai été femme de militaire pendant 22 ans. Je veux que vous sachiez que je crois en l'armée des États-Unis et en tout ce qu'elle représente. Mon mari, le lieutenant-colonel Derrick White, a été tué sur le terrain il y a 2 ans. On lui a remis la Silver Star pour son héroïsme. On m'avait dit qu'il était mort en Afghanistan sous des tirs ennemis. Il s'avère maintenant qu'il est mort au Pakistan sous un tir de son propre camp. Peu importe comment il est mort, il reste un héros, comme tous les soldats. Nos familles veulent simplement savoir ce qui s'est passé. Je suis ici pour honorer sa mémoire en découvrant comment il est mort. Je suis ici parce que je crois que c'est ce que Derrick aurait voulu. On croit tous les deux en l'armée des États-Unis et en tout ce qu'elle représente. Mes croyances dans l'armée n'ont pas changé. Je suis là parce que j'aime mon mari.

Rédigé par Sabby

LEBLANC’S HOME - Bathroom

Trevor : Good night, babe.

Roxy :  Good night

Trevor : I start training again tomorrow,0600. I'm tired.

 

**********          Opening         **********

HUMP BAR

Roxy : Now that's bad, right ? Normally, we go at it once,twice sometimes.

Roland : Is this about the time I leave?

Roxy : Oh, and last Thursday three times in one night.

Roland : Yep, I think it's about that time.

Roxy : You sit. That "man excuse" is no longer accepted here. Now I'm putting this to all you. For the first time, Trevor and I did not have sex last night. What do y'all have to say about that?

Claudia Joy : I'm impressed.

Pamela : I'm jealous.

Denise : I'm speechless.

Roland : I'm not here. Please leave a message.

Roxy : Come on. Look, I know it's only one night but I've learned that when the sex stops, it's the beginning of the end.

Claudia Joy : Well, the sex does change over time, but that doesn't mean it's over.

Pamela : No, it just means it gets slower.

Roxy : That happened with Jesse, my first husband. The sex stopped and fighting started. I don't want that to happen with Trevor.

Claudia Joy : Marriage is about intimacy, not sex.

Denise : You've had sex every night for the last two months? Does that really happen?

Roxy : What about you? How many times do you and Michael have sex a week? What? Yes,I asked that! How many times a week?

Claudia Joy : How many times? We've been married 18 years.

Roxy : Well, that's not a number.

Claudia Joy : More than two, less than five.

Roxy : And what about you ? What's your sex count?

Roland : Oh, I'm still taking messages.

Pamela : Oh, come on. My husband is gone. Have some pity.

Roland : We're back up to four. But that's this week. I hope that can continue.

Roxy : Nice.

Claudia Joy : Cheers.

Roxy : Okay, that leaves you.

Denise : Well, all I'll say is that our sex life is reliable. We have a routine.

Roxy : I've heard that "routine" is the kiss of death. Sorry.

Denise : So when's Hannah white get in?

Claudia Joy : This afternoon.

Roxy : Who's Hannah white?

Claudia Joy : Uh, she's an old friend of mine.

Roland : I haven't seen her since derrick's funeral.How's she doing?

Claudia Joy : She's good. She's coming to town for the rose garden ceremony.

Roland : Ah, that's right. Derrick's one of the soldiers being honored there.

Claudia Joy : In fact, I should get going. Her flight probably just arrived.

Roland : Yeah, me, too.

Pamela : See you guys.

Claudia Joy : Bye.

Roland : There you go.

Roxy : Thank you. Now I don't know how to solve your problem, but I sure as hell know how to shake up a routine.

Denise : What?

Roxy : Fastest way to a man's zipper…tight jeans, new haircut.

 

EXT. HOLDEN’S HOME

Claudia Joy : Finally, you're here.

Hannah : Hi!

Claudia Joy : Oh, it's been way too long.

Hannah : I know, and for once, it's not a wedding or a funeral.

Claudia Joy : You look great.

Hannah : So do you. So do you.

Claudia Joy : Where are your bags?

Hannah : Oh, I've got one.

 

HOLDEN’S HOME – Living room

Claudia Joy : So is there anyone new in your life?

Hannah : Oh, a boyfriend? I went on one date. He, uh, talked about his ex-wife the whole time, said she didn't appreciate him enough. Seriously, it is hard. Any time I meet somebody, I compare 'em to Derrick. And who can live up to that?

Claudia Joy : No one can replace him, but you will meet someone.

Hannah : I know I will, but somehow, I just haven't been able to move on. I…I think attending this rose garden ceremony will help with that, though.

Claudia Joy : Yeah.

Hannah : Yeah.

Claudia Joy : I can see how that would help.

 

FORT MARSHALL – Michael’s office

Michael : I appreciate your problems, major. As acting commander, this is my decision. Leaving five days earlier than expected is difficult for everyone but your men are gonna have to be ready. So working weekends and longer training days is the only answer. Good afternoon.

Joan : Sir,I need to discuss another issue with you.

Michael : What's that?

Joan : I just spoke with my congressional liaison. There's gonna be another friendlyfire case brought before congress.

Michael : That's the last thing the army needs right now. It involves someone we both know… Lieutenant colonel Derrick White.

 

HOLDEN’S HOME – Living room

Hannah : There's something that I've been wanting to tell you. About a month ago, a soldier from derrick's unit came to see me. He told me that derrick was killed accidentally by an American soldier. This completely contradicts what the army told me.

Claudia Joy : Oh, my god.

 

FORT MARSHALL – Michael’s office

Michael : That can't be right. Derrick was killed in Afghanistan over two years ago.

Joan : That's the official report, but one of white's men, Corporal Blaine, says that derrick was killed by one of our own. Blaine has been more and more insistent that the army isn't telling the full story.

 

HOLDEN’S HOME – Living room

Claudia Joy : Are you sure?

Hannah : I believe him. He has nothing to gain by fabricating the story. He was there. He witnessed derrick's death. He doesn't want to go to congress, but his attempts at getting the truth failed, so he's going to congress to force an investigation.

 

FORT MARSHALL – Michael’s office

Michael : So he's gonna testify in front of congress to force the issue?

Joan : Yes.

 

HOLDEN’S HOME – Living room

Claudia Joy : Hannah, isn't there any other way?

Hannah : No. And congress needs to know that Derrick's family will not stand for this.

 

FORT MARSHALL – Michael’s office

Joan : And it gets worse.

 

HOLDEN’S HOME – Living room

Hannah : I'm going with him.

 

LEBLANC’S HOME – Cuisine

Denise : Okay. Not, not too short. Not too short.

Roxy : Remember? Ah, trust in the scissor hands.

Denise : Okay.

Pamela : Who wants another banana-coconut margarita?

Roxy : Not while I'm on duty. Hey, you guys...   thanks.

Pamela : Claudia joy's doing okay, huh? You gotta admire how she's handling things, especially with Ms Lenore Baker trying to take her down like that.

Roxy : Yeah, you really think she'd use what happened against Claudia Joy?

Pamela : That's how it works around here sometimes.

Roxy : Well, what do we do?

Denise : We stick together. We support Claudia Joy no matter what.

Roxy : We deep-fry Lenore baker and serve her up with a side of hush puppies.

Pamela : You're amping up the sex factor already, Mrs Sherwood.

Roxy : Especially when he sees you in them jeans.

Denise : Oh, I should return those. I can't believe I let you talk me into buying 'em.

Roxy : Excuse me. Aren't you the one with the problem?

Denise : My sex life is fine.

Roxy : Oh, well, if your sex life is all that, then I am just gonna stop with this makeover and have myself a drink.

Pamela : Yeah, and we take that whole new look over there and bring it back to the store.

Denise : Thursday nights and or Sunday afternoons.

Roxy : Always?

Pamela : Really?

Denise : It's just when frank tends to be in the mood. 0700 and 2

Roxy : Oh, no. Well, what if you're in the mood one of the other hundred hours? Don't you just throw him down and take him?

Denise : No, I don’t. I couldn't do that. I mean, Frank always starts things off. It's just the way it's always been, you know? It seems to work for us.

Roxy : That would  not work for me. I got needs of my own.

Pamela : Ah, yes. I know. We all do.

Denise : But, roxy,I hope you know that sex is not the only way you can be close to someone.

Pamela : Let’s see it.

Denise : Nice.

Pamela : Shake it. Come on.

Roxy : That's what I'm talking about.

 

SHERWOOD’S HOME – Living room

Denise : Frank?

Frank : Yeah, honey. I'm in here. Hi, honey.

Denise : Hi. How was your day?

Frank : Oh, this thing is acting up again. I can't get a wireless signal. Oh, now what the hell? Why those lights going on?

Denise : Oh, who cares?

Frank : Oh, you look... you look different.

Denise : Different good ?

Frank : Yeah, yeah. Hey... are we going out?

Denise : Uh, no, I…I thought we could stay in.

Frank : Oh, okay, good. Yeah, 'cause you know, I need to fix this.

 

BURTON’S HOME - Kitchen

Roland : So what's gonna happen?

Joan : It's gonna be all over the news tomorrow. The media's gonna report it as another friendly fire cover-up.

Roland : You know, most of the families that I counsel can deal with losing someone to friendly fire as long as they're told the truth. They understand the fog-of-war aspect of combat. It's collateral damage.

Joan : Yeah, but this case is a little bit more complicated. Hannah was told that Derrick died in Afghanistan. Blaine is saying that they were actually in Pakistan when derrick was killed.

Roland : We're not supposed to be fighting in Pakistan.

Joan : No, we're not. My gut tells me that that's the real reason behind the cover-up. The army is protecting national security as well as our relationship with that country. Makes sense. Yeah,I understand the army's position, but, um... I still feel for Hannah.

 

 

HOLDEN’S HOME – Living room

Hannah : I keep getting this image of Derrick and Michael walking up to us at that new year's eve party at Fort Carroll.

Claudia Joy : Oh, I will never forget that. These two handsome men in tuxedos smiling at us. Saying, "it's almost midnight. Close your eyes.

Hannah : Yeah, and we get our lips ready for that big midnight kiss... Only to have those strong arms pick us up.

Claudia Joy : Oh, it was so romantic, though.

Hannah : Until they threw us in the fountain and screamed "happy new year!

Claudia Joy : Michael swears that was derrick's idea.

Hannah : Yeah, and Derrick swears it was Michael’s. I don't know. I can't tell you how much your friendship means to me. Thank you for being so supportive.

Claudia Joy : Of course.

Hannah : This has been an emotional day. Will you tell Michael that I stayed up as long as I could?

Claudia Joy : You'll see him in the morning.

Hannah : Okay. All right. Good  night.

Claudia Joy : All right. Sleep  well.

Hannah : You, too.

 

LEBLANC’S HOME – Parent’s room

Trevor : That is so hot.

Roxy : Then giddyap, cowboy, and come get you some.

Trevor : I would, baby, I would, but I feel like a brick house fell on me. First day back,  and we march 20 miles. So we're not gonna if that's okay.

 

HOLDEN’S HOME – Parent’s room

Michael : I just can barely keep my eyes open, you know? We don't have another choice. No, that’s it.

Claudia Joy : Michael.

Michael : Claudia.

Claudia Joy : Look,you're asking her to leave our home.

Michael : Claudia Joy, you are not understanding the magnitude of this. Hannah is testifying before congress. The media will turn her into a public critic of the army and the war,and if she stays with us, we will be perceived as supporting her beliefs, and that impression can ruin my career.

Claudia Joy : You're right.

Michael : We have an obligation to the army. If you want, I will tell Hannah.

Claudia Joy : No. I should talk to her myself.

 

EXT. FORT MARSHALL

Denise : That's it.

Pamela : So you mean even after you got "roxy-ized," you still didn't get laid?

Denise : I think he was confused.

Roxy : Confused? I'd say he was a little slow.

Denise : Yeah, I agree. You’re strong.

Pamela : Throw him down.

Roxy : Yes.

Denise : No.

Pamela : So what about you, Ms Roxy? How was your trip to the Netherlands last night?

Roxy : Well, my fellow traveler was too tired.

Denise : No!

Roxy : Yes. He passed out.

Pamela : And your evening recap, sir?

Roland : One round of sex talk with the ladies is more than enough. Thank you.

Roxy : Where's Claudia Joy?

Denise : Oh, I don't know. Her and Hannah were supposed to be here.

Roland : I hope they come, considering.

Denise : What do you mean?

Pamela : Uh, it was in the paper this morning.

 

EXT. HOLDEN’S HOME

Hannah : I'm famous. I mean, who would have thought?

Claudia Joy : Look, I don't know how to say this other than to be honest. It's the timing of everything. Michael is the acting commander of this post.

Hannah : Are you asking me to leave?

Claudia Joy : You know how much I love you, how much we both love you.

Hannah : Of all the people I know, I thought for sure, you would be the one who would understand.

Claudia Joy : Michael can't be seen supporting a critic of the war.

Hannah : The war ? I haven't said anything about the war, for or against it. I think they're lying to me, Claudia Joy. Don't you understand that?

Claudia Joy : Yes, I do, but I have to support my husband.

Hannah : And I have to support mine.

 

EXT. FORT MARSHALL

Marilyn : You want to know what I think ?

Pamela : Uh, I think this means "no," Marilyn.

Marilyn : The only reason anyone would testify before congress is to get attention.

Pamela : Attention? Her husband died. She has the right to support him in any way she wants.

Denise : Not that way. I grew up in the military, and no matter what, you do not air your dirty laundry in public.

Marilyn : Hannah white testifying is only gonna make us all look bad.

Pamela : Because she wants to find out how her husband died?

Denise : Pamela, we are at war, okay? Mistakes like that happen. Our troops need our support right now,not…not wives testifying at D.C.

Pamela : Excuse me. Don't you mean widows testifying in D.C.?

Angie : I think she's right. Pamela's right. If my husband died, I would want an answer, too.

Denise : Nothing she says to congress is gonna bring her husband back.

Pamela : Okay, is this you talking or Frank? Because apparently what Frank thinks is the only thing that matters.

Roland : Ladies, this is clearly a complicated issue. We're not gonna find a solution right now.

Roxy : So why don't we just agree to disagree?

Pamela : So are you telling me, Roxy LeBlanc, that you don't have an opinion on this?

Roxy : No. I don't know what the hell is going on, and I don't care. All I know is, I've never seen you or Denise this upset, much less at each other. So whatever stupid army rule this is, it can't be that important.

Pamela : You know what, Roxy? You don't get off that easy. Sometimes these things matter. And you know what? You just can't play the new girl this time.

 

EXT. HOLDEN’S HOME

Hannah White is leaving Holden’s home.

 

EXT. FORT MARSHALL

Roland : Where you at? Where are you, Joan?

Joan : I'm right behind you.

Roland : Come on!

Joan : I see you found a spot you like.

Roland : I did. What took so long? Where's that army training?

Joan : It's my bike.

Roland : Oh, that's what it is. Always the machinery.

Joan : This was a great idea. Thank you for supporting me through all of this. You've been there every step of the way, and I really appreciate it.

Roland : You're welcome.

Joan : This is, like, the first saturday I've had off in years.

Roland : But?

Joan : But I almost feel guilty enjoying myself.

Roland : Oh, we can always go.

Joan : Uh, not that guilty.

Roland : Good, 'cause I got something I want to read you. I was going through some old boxes, and I found this. December 11 1998, "Had another date with Joan walker today. She wore a blue dress. Every time I see her, she gets more and more beautiful. She told me she wanted to make a difference in the world. Everyone says that," but for the first time, I believe it. And that's when I realized I've never been in love as much as I am now.”

Joan : I almost forgot who that girl was.

Roland : I didn't. I love you.

Joan : I love you.

 

LEBLANC’S HOME – Living room

Roxy : Trevor?

Trevor : Sorry I'm so late again.

Roxy : It's okay.

Trevor : Where are the kids?

Roxy : Sleepover. Hey, have you heard about that whole Hannah White thing?

Trevor : Yeah, why?

Roxy : Pamela got really mad at me today not understanding why it's such a big deal. Back in Alabama, I think me and my friends had one political talk a year, and it was usually over which candidate was hotter.

Trevor : Well, Rox, it's always a big deal when the army gets slammed in public. You know, there's a lot of guys that think blaine should be kicked out for testifying.

Roxy : Oh, god. But it sounds like the army lied.

Trevor : Yeah, it does... and that sucks.

Roxy : Ohh...   oh,my god. That is awful.

Trevor : It's okay. It's okay.

Roxy : That stump that looks like hamburger helper is not okay. You need to see a doctor.

Trevor : No. That's the last thing I can do. I already raised enough flags with my knee. What I need to do is get  in shape before I deploy.

 

HOLDEN’S HOME – Parent’s home

Claudia Joy : If you died like derrick did, how would you feel if I went before congress?

Michael : Well, being dead, I wouldn't feel much. But if you want the truth, I'd be proud of you... damn proud. But I could never say that in public. What you doing?

Claudia Joy : I threw Hannah out of our house because you said what she was doing was wrong.

Michael : What else could I have done?

Claudia Joy : You could have told me the truth.

Michael : I did what was right for this family, for our lives here on post.

Claudia Joy : You did what was right for you and the army.

 

EXT. FORT MARSHALL

Roxy : Hey, Pamela, are T.J. and Finn still going to the roller rink with your kids tonight? Are you speakin' to me?

Pamela : No.

Roxy : Well, I recognize your voice, and that was you talkin'. So are you still not talkin' to Denise, either?

Pamela : Roxy, I think this is a big deal. Sometimes you gotta take a stand on things.

Roxy : Fine. Here's my stand. Hannah white's husband died. It could happen to any one of us you, me, Denise Even Marilyn and Angie over there, standing and pretending they don't know each other. It's our worst nightmare. So why are we all fightin'? We're in this together.

 

Joan : Anything else, sir?

Michael : We've been fielding calls all day about  the rose garden memorial ceremony. Sir. With Hannah white attending, there'll  be too much press, pulling focus. We need to cancel it. Can you handle that for me, please?

Joan : I don't think that's a good idea, sir.

Michael : Why is that?

Joan : With the press there, canceling the event is only gonna make the army look worse. The event has to go on, and Hannah White has to be allowed to attend just like any other widow.

Michael : How can you say that? She is compromising the army.

Joan : Because I support her, sir. I understand the army's need to protect national security, but people shouldn't have to go to congress to get a straight answer either, sir. As your X.O.,I support you, sir, and I will follow your lead. But with all due respect, sometimes our integrity is all we have. If my views make me an unsuitable number two, I understand, sir.

Michael : When I asked you to take this position, I told you I needed someone I could trust, wouldn't give me spin. You're right, Burton. I won't cancel it.

 

Sergeant Hendrix : All right, let's go! Move it! Let's go. Let's move it! We're almost there! Keep it going. Give me a formation!

Roxy : Sergeant Hendrix, could I talk to you about my husband, sir?

Sergeant Hendrix : And you are?

Roxy : Roxy Leblanc.

Sergeant Hendrix : I'm married to P.F.C. Leblanc, I take it.

Roxy : Yes. Look, I'm sure I'm breaking all sorts of rules here, but I have to. See, Trevor's so dedicated to his training that he tore his feet up. He can barely walk. His socks are all bloody.

Sergeant Hendrix : And so what should I do about it?

Roxy : Well, I made an appointment for him at the doctor tomorrow, and he won't go 'cause he has to train. So would you please give him the day off?

Sergeant Hendrix : Oh, sure. Well, why doesn't he take the week off?

Roxy : Look, I feel responsible, okay? He…Trevor hurt his knee tripping over our kid's toy. Just let him go. You can have him right back.

Sergeant Hendrix : I will take it under advisement. Leblanc!

 

FORT MARSHALL HOSPITAL - Cafeteria

Denise : What are you doing here?

Pamela : Making the first move. Look, I'm opinionated, and I got a big mouth. I'm really sorry if I hurt you.

Denise : Thank you. I'm sorry, too. I was gonna study, but why don't you join me instead? Look, I know you think I'm... I'm pretty conservative and I don't have opinions of my own, but the thing is, Frank and i have been married for 18 years and things have always been one way.

Pamela : Well, you're working at the hospital. That's something new.

Denise : Yeah, that was not easy. I…Frank didn't marry a nurse. He married a woman who was happy to quit nursing to be a wife and a mother. Look, um, that other stuff... I know you and Roxy think that I should make the first move, but that's also changing a big part of our relationship.

Pamela : So... do you want to make the first move... sometimes?

Denise : Yeah. I just don't know what he'll do.

Pamela : You want my big, fat opinion?

Denise : Okay.

Pamela : You're afraid he'll leave you if you change too much. But you can't stop changing. So if you don't tell him what you want, you could end up unhappy and wanting to leave him. So give the man a chance.

 

BURTON’S HOME – Parent’s room

Roland : Long day? Should I call someone and complain?

Joan : Yeah,you do that. I have a surprise for you. Stopped by the P.X., On my way home from work, in your article was finally in. I picked up five copies for the family.

Roland : That's great, Joan. Thanks.

Joan : Honey, you really impressed her. Just listen to this. "With his self-deprecating sense of humor "and eyes that offer more than a glimpseli  "into this modest doctor's soul, one would never imagine " dr. Roland bBrton is one of the leading experts "on post-traumatic stress disorder, not to mention"... Are you being self-deprecating again?

Roland : No,I just need you to stop.

Joan : What? What? What's the matter?

Roland : Nothing.

Joan : What?

 

HOLDEN’S HOME – Parent’s room

Michael : I'll send a driver for you for the memorial tomorrow.

Claudia Joy : I'm not going, Michael. This one you have to do on your own.

 

LEBLANC’S HOME – Parent’s room

Roxy : Oh, Trevor, you look horrible.

Trevor : You shouldn't have gone to sergeant Hendrix today. You humiliated me. Rox, you were so far out of line, in like... a hundred different ways.

Roxy : I'm sorry. I was just trying to help.

Trevor : I know, but you just gave Hendrix another thing to ride my ass about. Do you know what the guys are calling me now? "Baby-soft" Okay.

Roxy : I said I was sorry, Trevor. I was just trying to get things back to normal for us.

Trevor : Oh, now what is that supposed to mean?

Roxy : We haven't had sex in three days. Something's gotta be wrong. Are you still attracted to me?

Trevor : That's what this is about? Rox... Okay just because we're not having sex every  night doesn't mean I'm not attracted to you 'cause I am. I'm bein' needy.

Roxy : Yeah.

Trevor : I've never been needy before.

Roxy : I'm sorry. I just haven't had the best  relationships, you know?

Trevor : Well, this is a good one, in case you were still wonderin'. You have another problem, talk to me, not Hendrix. Okay?

Roxy : Okay.

Trevor : Okay.

 

SHERWOOD’S HOME – Parent’s room

Denise : I've never been with any man but you. And I don't want to be. 'Cause I love you, Frank. I love the way you touch me... What it feels like when we're together. Sometimes... sometimes I want you so much. But... but I shut it down. Because I don't know what you'd do if I just said... Frank, I want to make love to you.

 

EXT. CHARLESTON

Claudia Joy : I didn't know if you were gonna show. I'm glad you did.

Hannah : Thank you for calling.

Claudia Joy : You came to me for support, and all I did was let you down. I am so sorry.

Hannah : Thank you. You know, I…I do understand how awkward it is for you, and I... you know,I probably would have done the same thing had I been in your shoes.

Claudia Joy : You are doing the right thing.

Hannah : Am I? Because I'm beginning to feel like it's not worth it. I'm a woman alone, taking on the united states army? I don't think I have the strength anymore.

Claudia Joy : So you're not gonna testify?

Hannah : Oh, I don't know. I don't know.

Claudia Joy : Don't give up now. You are this close to the truth. It's what derrick would have wanted.

Hannah : I hope you're right. It's gonna be so hard. But at least I have you by my side again. Oh, god. There's gonna be a lot of press there. God knows I'm gonna need you at that rose garden ceremony today.

Claudia Joy : What I mean is Michael is giving a speech, and all the top brass is gonna be there.

Hannah : You mean you can privately support me, but publicly you can't be seen with me? That's a hypocrite, you know.

Claudia Joy : Hannah, you are one of the most important people in my life, and so is my husband. Please don't ask me to make that choice.

Hannah : Save it. We've been here before.

 

EXT. FORT MARSHALL

Michael : Welcome. Joan. Roland.

 

Pamela : Hey, you know, your kids left their skates in my toilet. That's gotta be at least a 50-buck fine, don't you think?

Trevor : She is talking to you.

Roxy : Yeah I'm beginning to rethink that.

 

Michael : Please be seated.

 

Roxy : Hey, where's Claudia Joy? The king's up there on his throne without a queen.

Denise : Well, I just talked to her. She's not gonna make it. But she's fine. Don't worry.

 

Michael : I am honored to welcome you all here to the opening ceremony of the Fort Marshall memorial rose garden. This memorial honors all the fallen servicemen and women who have lived here on this post. I'm going to list their names in alphabetical order. There are over 100 of them, so please be patient.

Specialist Matthew Adams.

Private first class Xavier Allen.

Private Anthony Anderson.

Sergeant Peter Belgrad.

Captain Steven Billings.

Specialist Brady Callsworth.

First lieutenant James Camden.

Sergeant troy S. Caldwell.

Sergeant Maxwell Carlson.

Corporal George Childs.

Major Paul Darcy.

Private first class William Drager.

Master sergeant Kerry Dwyer.

Captain Daniel Eklund.

Sergeant Thomas Ebner...

Lieutenant colonel Mark Wyatt...

 

CONGRESS D.C

Hannah : And I am here  because I love my husband. I was an army wife for 22 years. I want you to know that I believe in the United States army and all that it stands for. My husband, lieutenant colonel derrick white, was killed in action two years ago. He was awarded the Silver Star for heroism. I was told that he died in Afghanistan by enemy fire. Now it appears he died in Pakistan by friendly fire. No matter how he died, he is still a hero. All our soldiers are. Our family just wants to know what happened. I'm here to honor his memory by finding out how he died. I'm here because I believe it is  what derrick would have wanted. We both believe in the united states army and all that it stands for. My belief in the army has not changed. I am here because I love my husband.

Rédigé par Sabby

Kikavu ?

Au total, 57 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Mathry02 
02.09.2019 vers 18h

Aloha81 
26.04.2019 vers 19h

magrenat 
25.04.2019 vers 14h

aude35500 
01.03.2019 vers 09h

melanie91 
11.11.2018 vers 16h

Annaelle19 
28.02.2018 vers 14h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci au rédacteur qui a contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

HypnoPlume 2019: Participez!
On vous attend! | Teaser YouTube

Activité récente

Photo du Mois
Hier à 16:04

211 - Musiques
Hier à 11:34

210 - Musiques
Avant-hier

209 - Musiques
15.10.2019

208 - Musiques
13.10.2019

206 - Musiques
11.10.2019

204 - Musiques
10.10.2019

203 - Musiques
09.10.2019

Actualités
Happy Birthday Paul Wesley !

Happy Birthday Paul Wesley !
Aujourd'hui, 23 juillet, c'est l'anniversaire de Paul Wesley.  Né à New Brunswick (New Jersey),...

Happy Birthday Torrey et Kelli !!

Happy Birthday Torrey et Kelli !!
Aujourd'hui, 08 juin, c'est l'anniversaire de Torrey DeVitto et Kelli Williams.  Alors que Torrey,...

Ivan Sergei décroche un rôle dans BH 90210

Ivan Sergei décroche un rôle dans BH 90210
Ivan Sergei (Colin Richards) a décroché un rôle récurrent dans BH 90210, le reboot de la série des...

Happy Birthday Brooke Shields !

Happy Birthday Brooke Shields !
Aujourd'hui, 31 mai, c'est l'anniversaire de Brooke Shields.  Née à New York, l'actrice qui...

Happy Birthday Linden Ashby !!

Happy Birthday Linden Ashby !!
Aujourd'hui, 23 mai, c'est l'anniversaire de Linden Ashby.  Né à Atlantic Beach (Floride), l'acteur...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Téléchargement
HypnoRooms

cinto, 15.10.2019 à 18:51

Vous voulez poser une question à Henry? RDV au sondage chez The Tudors et Régalez-vous à commenter. Merci à tous.

CastleBeck, 15.10.2019 à 22:21

Un nouveau concours d'écriture vous attend sur le quartier Castle. Merci

juju93, Avant-hier à 22:14

3ème catégorie des L d'or de The L Word : le personnage masculin (oui masculin vous avez bien lu) qui aurait mérité d'être + approfondi.

Locksley, Hier à 15:33

L'interview de bloom74, HypnoVIP, est publiée à l'Accueil ! Bonne lecture et bon après-midi !

sabby, Hier à 21:05

Hello bonsoir ! Un nouveau survivor vous attend sur S.W.A.T Bonne soirée à tous !!

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site